Renversement de Roch Kaboré : La CEDEAO sous le choc total !

Roch Kaboré CEDEAO
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
[wp_applaud]
[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le pire que redoutait la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est finalement peut-être arrivé avec les rumeurs de renversement du président du Burkina Faso Roch Kaboré pourtant élu démocratiquement.

Très tôt, la CEDEAO avait vu le putsch venir et avait dénoncé une tentative de putsch au Burkina Faso . Tenant ainsi l’armée pour responsable du sort du président Roch Kaboré.

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, serait détenu, lundi 24 janvier, par des soldats mutins dans un camp militaire, ont indiqué des sources à France 24, au lendemain d’une journée de manifestations contre le pouvoir marquée par des mutineries dans plusieurs bases du pays.

Des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso, dont celles de Sangoulé Lamizana et de Baba Sy, pour réclamer le départ des chefs de l’armée et des « moyens adaptés » à la lutte contre les jihadistes.

Des tirs ont été entendus en fin de journée près de la résidence du chef de l’État, accusé par une grande partie de la population excédée par la violence, d’être « incapable » de contrer les groupes jihadistes.

Faux coup d’Etat au Burkina Faso : Le président Roch Kaboré aurait échappé aux putschistes

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi