Réussite : Parti de prison , le togolais Komi Afetse est allé conquérir le pentagone

Komi Afetse
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le togolais Komi Afetse est la preuve évidente que le rêve américain est bien réel. Parti de zéro comme on le dit, il est devenu un ingénieur au Pentagone. L’homme a tenu à immortaliser son aventure dans un ouvrage qu’il a intitulé Chasing my dream.

En effet, voici plus de 15 ans ans que Komi Afetse vit aux Etats-Unis. Il est ingénieur des systèmes de base de données pour l’armée américaine (département de la défense) et il travaille au Pentagone. La cerise sur le gâteau c’est qu’il faut ajouter à ses qualifications personnelles celle d’écrivain.

Chasing my dream : un ouvrage qui retrace sa vie

Komi Afetse

Le natif du Togol vient de publier son premier livre: « A la poursuite de mon rêve », de l’anglais « Chasing my dream ».

Dans son œuvre autobiographique, il raconte son histoire, « l’histoire époustouflante d’un immigrant africain en Amérique », de son quartier de Tokoin Doumassesse, à Lomé, à Washington DC. C’est en classe de première (un an avant le bac) que lui vient l’idée d’aller vivre son rêve américain comme l’ont fait plusieurs autres avant lui.

Après l’obtention de son bac et deux années à l’université, au Togo, il tente à plusieurs reprises d’avoir le visa, mais ses nombreuses tentatives ne seront couronnées de succès qu’en 2004.

Des débuts très difficiles aux Etats-Unis

ll arrive aux Etats Unis le 24 mars 2004 mais il est jugé inadmissible sur le territoire américain après son entretien avec les officiers de l’immigration.

« J’ai passé ma première nuit en prison. Imaginez-vous : après tout ce parcours et ces années de lutte et on vous dit monsieur vous ne pouvez pas entrer sur le territoire » se remémore Komi Afetse.

Début tumultueux pour un rêve américain puisqu’il va passer quatre mois en détention. Sans nouvelles de lui, sa famille était dans l’angoisse également à Lomé.

Les mois de détention n’ont pourtant pas ruiné ses espoirs de se construire une vie au pays de l’oncle Sam. Dès sa sortie, il va se retrousser les manches en commençant par travailler dans un restaurant.

« J’étais content d’avoir eu ce job pour moi qui venais d’un pays où il était difficile pour étudiant d’avoir un boulot. J’ai exercé après plusieurs boulots et j’ai même été chauffeur de taxi pendant deux ans » souligne Komi Afetse.

Bien que la vie semble lui sourire après les premiers moments assez difficiles, il refuse de se limiter à des petits boulots dans un pays qu’il sait être un pays d’opportunités.

Son but était donc de trouver ses opportunités par le travail, lui qui avait foulé le sol américain avec une petite valise et 165 dollars en poche.

« Deux mois après son départ, un matin autour de 4 h, j’ai reçu un message télégraphique de lui indiquant simplement : C’est moi ton petit frère, je suis vivant, priez pour moi », raconte Pasteur Jacques Afetse le frère aîné de Komi

Comme tous les migrants francophones aux Etats Unis, Komi Afetse a dû faire face à la barrière de la langue. Et c’est sans doute l’une des raisons qui l’a conduit vers la détention.

« On me posait des questions que je ne comprenais pas, je répondais par le peu que j’avais ».

Il lui fallait donc réapprendre l’anglais et maitriser la langue pour espérer continuer ses études. Et c’est ce qu’il fera à force de persévérer.

Du fond de sa cellule dès son arrivée aux Etats Unis, Komi Afetse était loin de s’imaginer qu’il atterrirait au Pentagone. Il était sûr d’une chose : il serait capable de réaliser quelque chose aux Etats Unis et donner un autre sens à sa vie.

Une envie de réussir plus forte que les difficultés

J’étais décidé à réussir et à améliorer la vie que j’ai laissé derrière. Ce qui faisait que je cherchais toujours des opportunités : je voulais toujours aller de l’avant et me distinguer. J’ai donc pris au sérieux mes études » indique le jeune officier de l’armée américaine.

Ce caractère de fonceur lui est reconnu par ses amis dont Kofi Kevin Egah, entrepreneur et CEO d’OMEGA Root basé au Togo qui souligne que Komi Afetse a toujours été habité par le désir du développement personnel, des études et de la réussite.

Lire aussi : Cancer de seins : Ce jeune lycéen ghanéen révolutionne le traitement des malades

Dix ans après son arrivée aux Etats Unis, soit Octobre 2014, Komi Afetse le jeune togolais d’origine se retrouve sur la base américaine de Djibouti dans l’uniforme américain avec la nationalité américaine.

komi Afetse

Un long parcours parsemé d’obstacles qu’il est arrivé à surmonter à force de travail. De nombreux migrants aux Etats Unis et même à travers le monde se retrouveront dans l’histoire de Komi Afetse qu’il raconte en détails dans son œuvre autobiographique « A la poursuite de mon rêve » de l’anglais « Chasing my dream »

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi