Roland-Garros : « C’est le prix que je suis prêt à payer», Novak Djokovic préfère manquer la compétition que de se faire vacciner

novak Djokovic vacciné Roland-Garros

Muet depuis son expulsion d’Australie, Novak Djokovic est sorti de sa réserve dans une interview pour la BBC. Il a affirmé qu’il était prêt à manquer Roland-Garros et Wimbledon s’il était contraint d’être vacciné pour participer aux deux tournois du Grand Chelem.

Novak Djokovic enfin dans les starting-block ?

La saison du n°1 mondial n’a toujours pas encore décollé cette année. Le Serbe Novak Djokovic, qui a vu son visa être annulé il y a un mois par les autorités australiennes, n’a pu prendre part au premier Majeur de la saison. Et la suite s’annonce pour le moins incertaine, alors qu’il n’est pas vacciné contre le Covid-19.

«Je n’ai jamais été contre la vaccination. Mais j’ai toujours soutenu la liberté de choisir ce que l’on met dans son propre corps. Ce principe est plus important pour moi que n’importe quel titre.»

Novak Djokovic a clarifié sa position et son statut vaccinal.

Novak Prêt à tout pour ne pas se faire vacciner

Mais l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, a été «triste et déçu de la façon dont ça s’est terminé en Australie». Il a assuré qu’il préférait renoncer à Roland-Garros (22 mai-5 juin) et à Wimbledon (27 juin-10 juillet) plutôt que de se faire vacciner. 

Lire aussi :  "Neymar, si tu écoutes ceci, tu peux venir ici !", un club drague le Brésilien

«Oui, c’est le prix que je suis prêt à payer», a affirmé Novak Djokovic 

Ce dernier soutient également être prêt à renoncer à l’opportunité de devenir, du point de vue des statistiques, le plus grand joueur de l’histoire.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi