Russie : Ce Youtubeur tue en plein live sa petite amie pour 1000 $, la police n’a pas tardé

Russe YouTube
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le célèbre Youtubeur russe connu sous le nom de Stas Reeflay a été appréhendé par la police. Il est accusé du meurtre de sa petite amie Valentina Grigorveya. Cette dernière avait été enfermée sur le balcon dans un sous-vêtement pendant de longues minutes dans le cadre d’un live, elle n’aura pas survécu vu le climat actuel du pays.

Agé de 30 ans, Stanislav Reshetnikov a été arrêté en Russie après que la mort de sa compagne enceinte de 28 ans a été filmée en direct sur YouTube. Sur les images, on voit le jeune homme tenter de la ranimer, en vain, après avoir traîné son corps sans vie à l’intérieur de l’appartement. Sans complexe, il n’interrompt même pas son live.

Lire aussi : Boxe : Floyd Mayweather annonce la date de son combat avec Paul Logan, les fans déçus

«Valya, Valya, merde, on dirait que tu es morte. Mon lapin, allez dis quelque chose. Je suis inquiet. Merde… je ne sens pas son cœur», explique-t-il à ses abonnés. Avant d’ajouter : «les gars, il n’y a plus de pouls, elle est pâle. Elle ne respire plus».

YouTube Russie

EN ÉCHANGE DE 1.000 DOLLARS

Selon les informations du Sun, il aurait demandé à Valentina d’aller en sous-vêtements sur le balcon et de tenir le plus longtemps possible en échange d’une promesse de don d’un abonné de 1.000 dollars. D’autres semblent penser qu’il aurait enfermé sa compagne sur le balcon après une dispute.

Sauf qu’à cette époque de l’année, il fait -9 degrés celsius à Moscou, là où vit le couple. Et la jeune femme, enceinte et restée plusieurs heures dehors dans ce froid glacial, serait logiquement morte d’hypothermie. Deux heures se sont écoulées avant l’arrivée des secours. L’enquête devra déterminer les causes du décès.

Interrogé par l’un de ses abonnés sur les possibles poursuites qu’il risque d’encourir, Stas Reeflay répond sans sourciller :

«Qu’est-ce que je devrais regretter ? Je n’ai rien fait».

Mais ce n’est pas la première fois que Stas Reeflay abuse de Valentina pendant un live, il lui avait déjà envoyé du spray au poivre au visage

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi