S3xe occasionnel : Voici ce qu’il révèle sur votre estime de soi selon les experts

Sexe occasionnel

La dignité de la femme est une question qui interpelle plus d’un. Ainsi, dans certains pays, il est impossible pour la femme de son laisser-aller au premier rencard. Les experts ont étudié le problème.

Selon leurs conclusions, de nombreuses personnes croient encore que les relations sexuelles occasionnelles chez les femmes reflètent l’insécurité et une faible estime de soi, mais ne considèrent pas qu’il en va de même pour les hommes.

“A notre grande surprise, nous avons constaté que ce stéréotype persiste”, a commenté le chercheur principal Jaimie Arona Krems, professeur agrégé de psychologie à l’Université de l’Oklahoma. “Ce sont des préjugés qui résonnent chez les hommes et les femmes, les libéraux et les conservateurs, et à travers le spectre et l’intensité du sexisme ou des sentiments religieux des gens”, a-t-il ajouté.

Les préjugés sexistes dans le comportement sexuel envers les femmes ont été confirmés par six expériences avec près de 1 500 participants au total.

Lire aussi :  Couple : Top 15 signes saillants qu'il voit quelqu'un d'autre

Dans l’une d’entre elles, les participants devaient juger une personne âgée d’environ 25 ans, d’identité inconnue, qui avait des aventures d’un soir à répétition, était monogame ou s’abstenait complètement de toute activité sexuelle.

Pour les femmes qui se livraient à des relations sexuelles occasionnelles, le verdict des participants était une faible estime de soi, mais pas pour les hommes ayant le même comportement sexuel. De plus, lorsqu’on leur a demandé si le sujet du sexe occasionnel était un adulte avec une faible estime de soi ou non, les participants ont voté pour la première option, même lorsque les chercheurs leur ont présenté des preuves du contraire.

“Lorsque nous avons montré aux participants que les femmes qui avaient des relations sexuelles occasionnelles appréciaient et se sentaient, satisfaites de leurs habitudes sexuelles, les participantes ont continué à les stéréotyper comme des femmes ayant une faible estime de soi par rapport à celles qui préféraient les relations monogames, mais n’étaient pas satisfaites de leur comportement sexuel”, dit le Dr. Krems.

Des études antérieures ont mis en évidence les effets négatifs plus larges de la stigmatisation des personnes comme ayant une faible estime de soi, notamment le fait qu’elles sont moins susceptibles d’être sélectionnées pour un emploi, d’être élues à une fonction publique et de réussir dans les relations interpersonnelles, l’amitié et l’intérêt romantique étant limités aux personnes perçues comme ayant une faible estime de soi.

Bien qu’il ne soit pas fondé sur la réalité, le stéréotype que cette étude met en lumière peut avoir de lourdes conséquences. De tels préjugés ont un impact négatif important sur le monde réel », a conclu le Dr. Krems.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi