Sahi Sahi prend une décision inattendue sur les danseurs de Bamba Ami Sarah

Sahi Sahi prend une décision inattendue sur les danseurs de Bamba Ami Sarah

L’affaire du baiser des danseurs de Bamba Ami Sarah n’est près d’être classée aux oubliettes. Malgré les excuses publiques présentées, l’artiste Sahi Sahi prend une décision inattendue. Il souhaite récupérer les deux danseurs.

Deux danseurs de la chanteuse Bamba Ami Sarah avaient échangé un baiser sur scène, dans le cadre de l’émission “Wozo Vacances”. Fait qui avait été à l’origine d’une vive polémique. En effet, l’acte avait été jugé immoral et irrespectueux. D’autant plus que l’émission est destinée aux enfants.

Cependant, Bamba Ami Sarah a eu l’humilité de présenter des excuses publiques. Elle avait également fait part de sa décision de se séparer de ses danseurs. Mais elle est sans doute revenue sur sa résolution, puisqu’ils ont par la suite donné une prestation, au cours de laquelle ils avaient imploré, à genoux, le pardon de ceux qui avaient été heurtés.

Lire aussi :  "Celles qui chantent bien … avec mari des gens" président Koby s'en prend à Bamba Ami et Josey

On n’apprend néanmoins que l’artiste Sahi Sahi le boss souhaite récupérer les danseurs en question. “Je décide de récupérer les danseurs de ma sœur Bamba Ami Sarah. Après mon message je crois qu’il n’y a pas eu d’évolution elle préfère les mettre au chômage”, a-t-il déclaré.

“Moi Sahi Sahi le boss Je les paye 100.000F après chaque prestation et une prime de 50.000 F. Ils seront déclarés à la CNPS et auront une assurance. Je crois bien qu’il est l’heure de respectez les danseurs”, a conclu l’artiste.

Lire aussi :  Emmanuelle Keita pose f£sses nYes : La photo cartonne !

Pour l’heure, la compagne de l’homme Saga ne s’est pas prononcée sur la proposition. On attend de voir si elle cèdera ses danseurs qui lui ont causé du tort, à son confrère.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi