Sarkodie : Découvrez pourquoi le rappeur se lance en campagne contre le président Nana Akufo-Addo

Sarkodie Nana Akufo-Addo

Le musicien ghanéen Sarkodie a apporté son soutien à son collègue Kirani Ayat, qui se bat actuellement contre le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo et l’Office du tourisme du Ghana pour avoir utilisé sa vidéo sans son consentement.

Cela s’est produit après que les médias sociaux du président Akufo-Addo aient capté des images du clip de Kirani Ayat, intitulé “Guda”, utilisé comme outil de promotion du tourisme dans le pays.

Le mécontentement

Ayat est mécontent après avoir vu son travail utilisé sans sa permission. Il a noté qu’il a dépensé tout son temps pour faire la vidéo sans l’aide de personne et pourtant il n’a pas été compensé après que son contenu a été utilisé.

Lire aussi :  Nana Akufo-Addo : Ce musicien accuse le président d'avoir violé des droits d'auteur

“Le président du Ghana a utilisé ma vidéo “GUDA” dans cette publicité pour promouvoir le Ghana. J’ai activement tendu la main au ministère du Tourisme en 2018/19 pour utiliser cette vidéo afin de pousser le tourisme dans le Nord et je n’ai eu AUCUNE réponse, pourtant aujourd’hui elle est dans une publicité et personne ne m’a tendu la main pour avoir la permission “, a-t-il écrit plus tôt.

“Celui qui a travaillé sur cette vidéo aurait dû contacter les propriétaires légitimes du contenu avant de procéder. J’ai dépensé tout mon argent pour rendre GUDA possible, je suis sûr que vous avez été payé pour ce travail, où est ma part ?” a-t-il ajouté.

Le démenti

L’inquiétude du musicien a depuis attiré l’attention des parties prenantes, dont l’Autorité du tourisme du Ghana, qui a publié un communiqué de presse pour démentir les affirmations d’Ayat.

“Cette vidéo a été diffusée plusieurs fois au niveau local et international sans aucun problème. Le contenu a été utilisé conformément aux conditions convenues avec l’agence et non comme cela a été prétendu”, peut-on lire dans le communiqué.

L’événement a alors suscité l’intérêt d’acteurs de l’industrie du divertissement et d’autres secteurs. Beaucoup ont lancé une campagne sur les médias sociaux intitulée “Compenser Ayat”.

Lire aussi :  Drake se retire des nominations Grammy Awards 2022

Le rappeur ghanéen Sarkodie soutient également la campagne.

“Nous (les créatifs) faisons beaucoup pour faire connaître notre pays, en attirant beaucoup de touristes et d’investisseurs, ce qui se traduit par de l’argent pour aider à la construction de la nation. Pourtant, c’est un secteur qui ne reçoit aucun soutien… J’ai de la compassion pour mon frère et je le soutiens, surtout s’il a tendu la main et n’a pas reçu d’aide”, peut-on lire dans le tweet de Sarkodie.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi