Scandale à la Novak Djokovic : Le joueur finalement renvoyé d’Australie

Novak Djokovic Australie
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le numéro un mondial du tennis, Novak Djokovic fait face à une autre longue bataille juridique alors que le gouvernement australien a annulé son visa pour la deuxième fois et l’oblige à quitter la pays.

La décision intervient après plusieurs jours remarquables d’incertitude quant à sa participation à l’événement, toutes causées par son refus de se faire vacciner contre le Covid-19.

Djokovic avait l’intention de participer au tournoi et de défendre son titre après être entré en Australie grâce à une exemption médicale.

Cette exemption médicale résultait d’un test Covid-19 positif le 16 décembre, qui lui aurait permis de contourner les restrictions strictes du pays.

Sa demande d’exemption avait été approuvée par le gouvernement de l’État de Victoria et Tennis Australia, qui semblaient lui donner l’autorisation légale de se rendre en Australie.

Mais à son arrivée, l’Australian Border Force a rejeté l’exemption et annulé son visa. Il a passé quatre nuits en détention à l’hôtel avant qu’un juge n’annule la décision lundi matin.

Lire aussi :  Qatar 2022 : Voici les huit matchs au programme ce 7 octobre 2021

Mais une nouvelle tournure s’est produite car il a déclaré à tort qu’il n’avait voyagé nulle part ailleurs 14 jours avant de se rendre à son arrivée en Australie. Mais cela s’est avéré être faux après qu’il est apparu qu’il était en Espagne quelques jours plus tôt.

Le gouvernement a maintenant annulé son visa et lui a dit de quitter le pays immédiatement.

La décision aurait été dans « l’intérêt public », selon le ministre de l’Immigration Alex Hawke le vendredi 14 janvier.

Quelques jours seulement avant le début de l’Open d’Australie, Hawke a confirmé qu’il avait annulé le visa du Serbe, lui remettant effectivement un avis d’expulsion.

Djokovic risque de perdre son titre australien et d’être banni d’Australie pendant trois ans, une décision qui pourrait effectivement mettre fin à ses chances de remporter à nouveau le tournoi. Sa seule chance de concourir est de remporter une autre bataille juridique avec le gouvernement juste avant le début de la compétition.

Lire aussi :  Trophée The Best : Les trois finalistes connus, Benzema absent !

Dans une déclaration, Hawke a déclaré;

«Aujourd’hui, j’ai exercé mon pouvoir en vertu de l’article 133C (3) de la loi sur les migrations pour annuler le visa détenu par M. Novak Djokovic pour des raisons de santé et de bon ordre, au motif qu’il était dans l’intérêt public de le faire.

« Cette décision fait suite à des ordonnances du Federal Circuit and Family Court du 10 janvier 2022, annulant une décision d’annulation antérieure pour des motifs d’équité procédurale.

«En prenant cette décision, j’ai soigneusement examiné les informations qui m’ont été fournies par le ministère de l’Intérieur, la Force frontalière australienne et M. Djokovic.

« Le gouvernement Morrison est fermement engagé à protéger les frontières de l’Australie, en particulier en ce qui concerne la pandémie de Covid-19.

Fortune : Naomi Osaka devient la femme la mieux payée de l’histoire selon Forbes avec cette somme astronomique

« Je remercie les officiers du ministère de l’Intérieur et de l’Australian Border Force qui travaillent chaque jour pour servir les intérêts de l’Australie dans des environnements opérationnels de plus en plus difficiles. »

Lire aussi :  Novak Djokovic se venge des australiens en rachetant une société qui enquête contre la Covid-19

Dans cette déclaration, publiée sur sa page Instagram, il semblait reprocher à son agent d’avoir déclaré à tort qu’il n’avait voyagé nulle part ailleurs avant son arrivée en Australie. Djokovic a écrit;

« En ce qui concerne ma déclaration de voyage, celle-ci a été soumise par mon équipe d’assistance en mon nom – comme je l’ai dit aux responsables de l’immigration à mon arrivée – et mon agent s’excuse sincèrement pour l’erreur administrative en cochant la mauvaise case concernant mon voyage précédent avant de venir à Australie.

« C’était une erreur humaine et certainement pas délibérée. Nous vivons une période difficile dans une pandémie mondiale et parfois ces erreurs peuvent se produire.

« Aujourd’hui, mon équipe a fourni des informations supplémentaires au gouvernement australien pour clarifier cette question. »

Rafael Nadal dit ses vérités à Novak Djokovic qui refuse de se faire vacciner

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi