Sénégal : 3 hommes violent une mineure névrosée de 17 ans

Sénégal 3 hommes violent mineure névrosée 17ans (à titre illustratif)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Trois hommes opèrent un viol sur une mineure névrosée . Cet acte monstrueux se passe au Sénégal ( quartier Escale à Mbacké) . Ceux sont deux apprentis et un chef , tous chauffeurs .

D’après les faits, la police a reçu une information très capitale le jeudi surpassé. L’informateur a signalé 3 hommes à bord d’un taxi qui ont introduit une fille dans une maison. Etrange histoire !

Le policier a quand même suivi pour avoir le fin mot de l’histoire . A son approche de la maison, ce dernier entend les cris de la jeune fille.

Pressant les pas, le policier a réussi à entrer dans la maison. A son arrivée, le policier est en face d’une scène cauchemardesque. L’un des hommes en question était à califourchon sur la fille . Il était en plein acte de viol.

Avec toute son autorité , le policier l’a sommé d’arrêter. Les deux autres hommes n’ont pas pu se cacher longtemps.

Les trois hommes n’ont pas tenté de prendre la fuite . Ils furent mis aux arrêts. La jeune fille ne se rendait pas trop compte de ce qu’elle était en train de subir. Elle était juste lucide qu’on lui forçait à faire quelque chose qu’elle voulait pas. A vu d’œil, c’était une adolescente traumatisée par les évènements.

Pour leur défense, les trois hommes ont fait valoir s’être tromper de personne . Pour eux , c’était une prostituée et non une malade mental.

La victime a subi des examens . A la suite , il s’est avéré qu’elle a des  déchirures de l’hymen et des lésions cutanées.

LIRE AUSSI : Top 10 des grandes marques de luxe en Afrique

Les trois hommes sont alors reconnus coupable de viol sur une personne vulnérable . Ils sont actuellement au tribunal de Grande instance de Diourbel.

Source : Abidjan Show

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi