Sénégal : Ousmane Sonko porte plainte contre son accusatrice Adji Sarr

Adji Sarr procès

L’affaire Sweet Beauty n’est probablement pas à sa fin. Ousmane Sonko vient de déposer à travers ses avocats, une plainte contre le camp Adji Sarr.

L’avis de clôture

Le doyen des juges d’instruction a transmis un “avis de clôture” aux avocats et au Parquet dans l’affaire Sweet Beauty. Mais Ousmane Sonko a déposé, via ses avocats, une plainte contre Adji Sarr, Mamour Diallo, Sidy Ahmet Mbaye, Me Gaby So et X.

Alors que l’affaire Sweet Beauty est en phase de clôture, Ousmane Sonko relance le dossier. À la suite de Mamour Diallo et du médecin Al Fousseynou Gaye qui avait examiné Adji Sarr, la première fois, le magistrat instructeur a entendu toutes les autres personnes citées dans cette affaire (Ndèye Khady Ndiaye et son mari, Mme Tall, Sidy Ahmed Mbaye, le capitaine Touré, la masseuse Maman Bâ et le marabout Mc Niass). Seuls Maitres Dior Diagne et Gaby So n’ont pas été auditionnés par le juge.

Lire aussi :  Didier Drogba converti à l'Islam ? L'ancien footballeur réagit à chaud

Mais le dossier est loin de connaitre son épilogue. D’après Libération, les avocats du leader de Pastef ont saisi le magistrat instructeur d’une plainte avec constitution de partie civile. Le journal précise qu’ils ciblent Adji Sarr, Mamour Diallo (actuel DG de l’ONAS) ainsi que les nommés Sidy Ahmed Mbaye, «Viviane», et X.

Lire aussi :  Adji Sarr : "Je ne dormais pas, je ne mangeais pas…", la "victime" d'Ousmane Sonko passe aux aveux

Les accusations

Les avocats de Sonko accusent ces derniers de tentative d’escroquerie à jugement, tentative de corruption active et atteinte à l’administration de la justice par fabrication de preuves.

Dans sa plainte, rapporte le journal, la défense a versé le témoignage de Dr Gaye ainsi que des réquisitions téléphoniques relatives à des échanges entre les personnes visées.

Lire aussi :  Kendall Jenner se serait mariée en secret avec le joueur Devin Booker

Inculpé, le leader de Pastef a été placé sous contrôle judiciaire. Le dossier avait été confié au juge du huitième cabinet d’instruction qui s’était dessaisi, avant qu’il ne soit confié à nouveau au Doyen des juges, Samba Sall, décédé un mois après l’inculpation d’Ousmane Sonko. Il a été remplacé par Oumar Maham Diallo qui a pris fonction le 5 mars dernier.

Articles similaires

No results found.

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi