Soudan : Entre torture, punition et viol – Un documentaire de la BBC révèle l’affreuse réalité des écoles islamiques du pays

BBC Soudan écoles islamiques
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le nouveau documentaire de la BBC a révélé que des milliers de garçons ont été torturés, maltraités et enchaînés dans des écoles islamiques à travers le Soudan. Des garçons d’à peine cinq ans sont régulièrement enchaînés et battus par des religieux responsables des écoles, qui sont au nombre de près de 30.000 dans le pays.

Une enquête de la BBC a révélé la maltraitance systématique des enfants dans les écoles islamiques du Soudan – connue sous le nom de «khalwas».

BBC Soudan écoles islamiques

L’enquête arabe de BBC News nommé « The Schools that Chain Boys » a trouvé des garçons malnutris vivant dans des conditions sordides et forcés de dormir par terre dans une chaleur extrême. Certains enfants malades se sont même retrouvés sans aide médicale.
Le journaliste infiltré et ancien étudiant de khalwa – Fateh al-Rahman al-Hamdani – a fait les macabres découvertes après avoir filmé secrètement à l’intérieur de 23 khalwas sur une période de 18 mois.

Le film est centré sur le sort de deux garçons – Mohamed Nader et Ismail – qui ont été presque battus à mort.

Les garçons avaient été emprisonnés et torturés à l’intérieur de leur khalwa pendant cinq jours sans nourriture ni eau et ils avaient du goudron frotté sur leurs blessures.

Mohamed Nader a déclaré avoir vu des garçons se faire violer par des étudiants plus âgés dans le khalwa, disant :


« La pire chose à propos du khalwa est le viol. Ils vous font aller contre votre volonté. »

D’autres informations faisant état de viols et d’abus sexuels dans d’autres khalwas ont été signalées au cours de l’enquête.

Un médecin légiste, qui a examiné trois garçons qui s’étaient récemment échappés d’un autre khalwa, a déclaré à la BBC que des garçons avaient été violés à plusieurs reprises. Il leur a demandé :


« Comment avez-vous été violés ? »


Ce à quoi les garçons ont répondu :


« Parfois, nos familles nous rendent visite, ils nous violent juste avant leur arrivée. »


Les autorités ont décrit le passage à tabac et l’enchaînement d’étudiants par des hommes religieux, connus sous le nom de cheikhs, dans les khalwas comme une « pratique normale ».

BBC Soudan écoles islamiques


Le documentaire suit le rétablissement de Mohamed Nader et Ismail après leur passage à tabac brutal et la lutte de leurs familles pour la justice alors qu’ils défient les hommes religieux en charge des khalwa – connus sous le nom de « cheikhs » – qui sont des personnalités puissantes et influentes de la société soudanaise.


La mère de Mohamed Nader, Fatima, a exprimé l’espoir qu’ils auraient de meilleures chances de responsabiliser le cheikh depuis la révolution de 2018 qui a renversé le président de longue date Omar el-Béchir et son gouvernement.
Lorsqu’il a été confronté, le cheikh responsable du khalwa du garçon a admis qu’il était erroné d’emprisonner les enfants, mais a déclaré que les coups et les enchaînements étaient « pleins d’avantages » et que c’était une pratique courante dans la plupart des khalwas.


Il a nié les allégations d’abus sexuels et a accusé un journaliste de la BBC d’avoir attaqué le Coran. Le cheikh est décédé dans un accident de voiture plus tôt cette année.
Auparavant, lui et trois autres enseignants avaient été arrêtés et accusés d’agression et de détournement du cours de la justice. Ils ont été libérés sous caution.
Le khalwa en question reste ouvert, mais avec un nouveau cheikh en charge. Ce dernier a déclaré à la BBC que le passage à tabac d’enfants ne serait pas toléré sous sa direction.
L’enquête a révélé que les abus ne s’arrêtent pas aux enfants, rencontrant des hommes adultes enchaînés à des lits dans un khalwa du centre du Soudan.
Ils étaient censés être traités pour maladie mentale et toxicomanie. Un homme a déclaré au journaliste infiltré :


« Ils vous enchaînent et vous battent avec un bâton comme un âne … Nous sommes leurs esclaves. »

BBC Soudan écoles islamiques

Les procureurs soudanais sont tenus de prendre en charge tous les crimes contre les enfants, mais les autorités tardent à agir sur ceux qui impliquent des khalwas.

Batool Sharif Ahmed, un procureur d’Omdurman, une ville proche de la capitale, Khartoum, a décrit les coups, les enchaînements et la torture d’enfants dans les khalwas comme une « pratique normale ». Lorsqu’on lui a demandé si les incidents signalés constituaient une violation des droits des enfants, il a ajouté :


« Ces enfants sont envoyés au khalwa avec le consentement de leurs parents. »

Le ministre soudanais des Affaires religieuses a déclaré à BBC qu’ils évaluaient l’état des khalwas à travers le pays mais qu’il était impossible de « résoudre du jour au lendemain, un problème causé par 30 ans de l’ancien régime».

La BBC estime que des milliers d’enfants risquent toujours d’être maltraités à l’intérieur des khalwas.

BBC Soudan écoles islamiques


Les rapports de torture à l’intérieur des khalwas ne se limitent pas au Soudan. Ces dernières années, des rapports ont fait état de mauvais traitements infligés à des garçons dans des écoles religieuses au Nigéria, au Sénégal et au Pakistan.

Lire aussi :

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi