Suspect 95 se fait lyncher sur les réseaux après avoir annoncé la date de son concert

Suspect 95 lynché concert
[wp_applaud]
[wp_applaud]

Le président du Syndicat, Suspect 95 est actuellement sujet aux critiques de la part des internautes après avoir annoncé son retour au-devant de la scène musicale avec un grand concert.

En effet, après avoir perdu sa femme, l’auteur du célèbre titre « mercon » a observé pendant quelques mois une pause. Récemment, tout porte à croire que l’artiste a fini de pleurer sa femme.

LIRE AUSSI : Suspect 95 : Après avoir perdu sa femme il s’est mis à élever sa fille seul

Sur sa page Facebook, Suspect 95 a annoncé à sa communauté qu’il se produira sur scène le 27 mars prochain au palais de la culture à Abidjan. Malheureusement, cette annonce semble ne pas réjouir certains fans. Le rappeur ivoirien a donc à cet effet essuyé de violences critiques d’un internaute.

Lire aussi :  Affaire de syndicat : les femmes en veulent à Suspect 95, 2000f c'est trop peu !
Suspect 95 lynché concert

En effet, un internaute n’a pas manqué d’exprimer son mécontentement à travers un commentaire tranchant.

« Comme c’est un homme personne ne parle sur lui. Sa femme est morte même pas un (1) an, il veut faire concert. Carmen Sana a fait sept (7) mois de veuvage vous l’aviez plié ici » a commenté l’internaute sur la toile.

Il convient de rappeler que les personnalités publiques sont souvent critiquées une fois qu’elles décident de reprendre leur vie en main après le décès de leurs partenaires.

Lire aussi :  Patché : L'artiste compositeur ivoirien échappe à la mort !
Suivez-moi
Redacteur en Chef chez Afrikbuzz
Ici Tim Treza , je suis à votre service pour ne rien rater de l'actu et du divertissement.
Mes articles touchent les scandales et les polémiques les plus critiques du moment.
Vous aimez les buzz ? J'aime les servir …
Tim Treza
Suivez-moi

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi