Suspect 95 : Un proche se confie sur le lieu où il se trouvait avant l’incident

Susoect 95
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le rappeur ivoirien Suspect 95 est depuis le dimanche passé frappé par la mort de sa femme Astrid de Souza qui serait morte lors de son transfert aux urgences. De nombreuses interrogations avaient ainsi été posées par les internautes. Où était l’artiste lors de l’incident ? la police est-elle entrain de suspecter Suspect 95 ? Avait-il quelque chose à se reprocher ? Tant d’interrogations qui ne trouveront de réponses complètes qu’avec l’avancée de l’enquête déclenchée ce lundi 14 décembre sur la mort de la jeune femme.

En effet, Dans le cadre de l’enquête et pour faire taire les spéculations, un proche de Gui Emmanuel s’est confié à Police secours sur le lieu où se trouvait Suspect 95 le moment de l’incident.

Lire aussi : Suspect 95 : Sa femme empoisonnée ? les circonstances de sa mort dévoilées

« Le samedi 12 décembre à 15h, Suspect 95 était à Yopougon (…). Il a reçu un coup de fil de sa mère, lui demandant de rentrer chez lui urgemment. Une fois sur les lieux, l’urgence s’agissait de sa femme Astrid en pleine souffrance. Il a alors alerté le SAMU qui a rappliqué, mais malheureusement en vain. Sa femme a rendu l’âme au cours de son transfert vers un centre de prise en charge. (…)Quand on est revenu à la maison avec Suspect 95 après le décès, on a découvert un pot de yaourt ouvert accompagné d’un poison à souris au chevet du lit. Le décor pas très rassurant pour Suspect 95, il a de cette façon informé la police pour des investigations », a retranscrit Police secours ce jeudi 17 décembre.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi