Témoignage : “Notre fille s’est suicidée après avoir pris un médicament contre l’acné”

fille mort suicide médicament

Une jeune fille adolescente de 15 ans meurt après avoir pris du Roaccutane. Un médicament prescrit contre l’acné. Les parents sont dévastés.

Ce simple médicament contre l’acné aurait-il ôté la vie de la jeune Annabel Wright ? Cette adolescente britannique de 15 ans s’est suicidée. Cette dernière suivait un traitement de Roaccutane (aussi appelé isotrétinoïne), prescrit par un médecin de Harrogate, dans le North Yorkshire.

La jeune fille et son médicament contre l’acné

Selon le journal britannique The Sun, ça faisait 7 mois que l’adolescente prenait ce médicament jusqu’au soir, où, elle a disparu dans sa chambre. Elle prétendait devoir réviser pour un contrôle d’Espagnol. Quelques minutes plus tard, sa mère l’a trouvée inconsciente.

Lire aussi :  « Nous voulons du s€xe », crient les femmes kényanes dans les prisons

Malgré les efforts de ses parents et de son petit frère Will de 12 ans, Annabel n’a pas pu être réanimée. Dévastés, Simon et Helen Wright ont aussitôt demandé qu’une autopsie soit pratiquée. Selon eux, la mort de leur fille est liée aux effets secondaires du Roaccutane.

« Mrs. Wright m’a dit qu’Annabel était une enfant brillante et heureuse. (…) Annabel avait beaucoup d’amis. Selon son père, elle était tout ce qu’un père pouvait espérer. Elle était très aimée »

explique Jonathan Leach, médecin légiste. 

Ses parents lancent l’alerte

Simon et Helen Wright, eux, restent persuadés du contraire. Peu après la publication du rapport du médecin légiste, les parents d’Annabel ont pris la parole sur les marches du tribunal de Northallerton.

« Nous sommes ici aujourd’hui parce que les autorités n’écoutent pas les parents ayant perdu des enfants à cause de ce médicament, a déclaré la mère de l’adolescente. Peu importe la conclusion de cette enquête, ça n’aurait rien changé pour nous. Annabel, notre merveilleuse fille, est morte. Mais en choisissant de ne pas faire de rapport sur le rôle que l’isotrétinoïne a joué dans sa mort, le médecin légiste prend le risque de laisser ce qui est arrivé à Annabel arriver à d’autres enfants, d’autres familles. (…) Nous espérons que d’autres tiendront compte de cette tragédie et empêcheront leurs enfants de prendre ce médicament toxique. ».

Les parents de la jeune Annabel

Au Royaume-Uni, une personne se suicide toutes les 90 minutes. Il faut toujours prendre très au sérieux chaque comprimé qu’on avale. La vie est précieuse et on en a qu’une seule.

Lire aussi :  Côte d'Ivoire : Voici ce que le Mali reproche aux 46 soldats toujours détenus

Lire aussi : 2022 : Une voyante aveugle qui aurait prédit le 11 septembre et la mort de la Princesse Diana, fait 6 prophéties terrifiantes

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi