Tessica Brown : La femme qui s’est plaquée les cheveux avec de la colle a reçu plus de 15.000 dollars

Jessica Brown colle cheveux dons
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Tessica Brown est une jeune influenceuse vivant en Louisiane qui s’est amusée à utiliser de la colle forte pour plaquer ses cheveux, car selon elle, elle a fini son pot de gel. Bien entendu, c’était une très mauvaise idée.

Tessica a eu du mal à décoller ses cheveux malgré les lotions et huiles appliquées. Selon elle, ses cheveux sont devenus durs comme de la pierre et ils ne bougent plus. Elle les aurait lavé plusieurs fois sans succès.

« Mauvaise idée, mauvaise idée », ne cesse-t-elle de répéter. Si on se disait que ça ne pourrait pas être pire, les concepteurs de la glue ont publié un texte affirmant que la colle ne devait pas être en contact avec la peau. En effet, cette colle ultra forte contient de l’acétone et du propane qui provoque des irritations.

Samedi dernier, elle serait allée aux urgences et elle a même publié sur Instagram dans cet hôpital. Mais la visite n’a pas suffi ; elle doit passer par un long processus et faire un long traitement.

Pour subvenir aux frais médicaux, Tessica Brown a fait un appel aux dons sur le site Gofundme et a récolté plus de 15.000 dollars à ce jour

Et ce n’est pas tout.

Même si l’information reste à vérifier, le chirurgien esthétique Micheal Obeng, un spécialiste hors norme, l’aurait invité à se rendre à Los Angeles, car il se sent capable de venir à bout de la colle.

LIRE AUSSI : Gorilla Glue : Elle met du superglue sur ses cheveux au lieu du gel et finit à l’hôpital (vidéos)

Neal Farinah, le coiffeur de Beyonce a aussi proposé son aide à l’influenceuse américaine.

Nous espérons qu’elle trouvera très vite une solution à son mal.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi