Thaïlande : 1400 nudes de la maîtresse de roi balancées sur le net (photos)

Sineenat Wongvajirapakdi
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La Maîtresse officielle du roi de Thaïlande, Sineenat Wongvajirapakdi, a vu divulguer 1.400 de photos nues d’elle, lors d’une attaque de «vengeance pornographique» par ses ennemis. Une énorme cache d’images explicites montrant l’amante du roi Maha Vajiralongkorn nue ou à demi-nue, ont été envoyées aux critiques de la famille royale.

La publication des photos est une tentative de « saboter » Maîtresse Sineenat Wongvajirapakdi, également connue sous le nom de Koi.


On pense qu’il est lié à une rivalité amère entre la maîtresse du roi et sa femme. Les photos, qui auraient été prises par Sineenat elle-même, ont été envoyées au journaliste britannique Andrew MacGregor Marshall qui a écrit des articles critiques sur la monarchie thaïlandaise. Il a écrit sur Facebook :


« Les photographies proviennent clairement des téléphones personnels de Koi. La plupart des images sont des photographies qu’elle a prises d’elle-même, et des dizaines d’entre elles sont très explicites.
Il semble probable qu’elle ait pris ces photos explicites d’elle-même pour les envoyer à Vajiralongkorn (le roi). »

Les 1.443 photos ont été prises entre 2012 et 2014 et comprennent des clichés révélateurs de la maîtresse de 35 ans aux seins nus et en vêtements de nuit étroits. On prétend que cette dernière cherchait à saper l’épouse officielle du roi et de la reine Suthida. Les deux dames ayant une rivalité amère.

Thailand's King Maha Vajiralongkorn poses with royal noble consort Sineenat Bilaskalayani, also known as Sineenat Wongvajirapakdi, in his Royal Office on August 26, 2019


Le roi a nommé Sineenat comme sa maîtresse officielle en 2019. Sineenat a suivi une formation de pilote et est major-général. Les nudes divulgués surviennent peu de temps après que Sineenat, 35 ans, ait rejoint le harem royal après avoir été dramatiquement expulsée et emprisonnée l’année dernière.


M. Marshall a rejeté les affirmations selon lesquelles la publication des images classées X était l’œuvre de « hackers thaïlandais pro-démocratie », ajoutant :


« C’est presque certainement faux. Le retour de Koi a été farouchement opposé par les factions du palais soutenant la reine Suthida et la princesse Bajrakitiyabha et il est très probable que les images de Koi aient été divulguées dans le but de saboter son retour en tant qu’épouse de Vajiralongkorn. »

Le roi Vajiralongkorn, qui a accédé au trône après la mort de son père en 2016, a été le premier monarque thaïlandais à prendre une maîtresse officielle en près d’un siècle, car les rois précédents étaient monogames.

Sineenat Wongvajirapakdi


Il avait fait de la reine Suthida, âgée de 42 ans, sa quatrième épouse trois mois plus tôt. Mais en octobre dernier, moins de trois mois après avoir fait de Sineenat son épouse royale, le roi a émis un ordre reprenant l’acte de mariage et l’envoyant en prison. Une déclaration officielle l’accusant d’être « déshonorante, manquant de gratitude (et de) désobéissance contre le roi et la reine ».

Sineenat Wongvajirapakdi


Sineenat est revenu dans le cercle royal, en août de cette année. La monarchie en Thaïlande est considérée comme sacrée et les Thaïlandais ne sont pas autorisés à la critiquer, car il est contraire à la loi de le faire.

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi