Top 10 des chanteuses et divas qui ont dominé la musique africaine

Angelique Kidjo bella Bellow Miriam Makeba Oumou Sangare Aicha Kone bebe Manga Monique Seka Coumba Gawlo
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Parler de la musique africaine sans faire allusion à certaines divas à la voix d’or qui ont écrit l’histoire musicale du continent noir peut être une grave erreur. De Bella Bellow du Togo à Angelique Kidjo du Bénin en passant par Aicha Koné de la Côte d’Ivoire l’Afrique avait été comblée par les talents inestimables de ses filles. Raison de plus de vous provoquer ce top 10 des chanteuses africaines qui ont marqué l’histoire du continent.

10- Bébé Manga

Nous connaissons tous la chanson intitulée Ami O, qui a bercé notre enfance, bref pour ceux qui sont nés en 1990. Vous vous souvenez ? Oui ? C’est l’œuvre de la Camerounaise Bébé Manga, Elizabeth Bessem Ayamo Manga à l’état civil. Elle est chanteuse de Makossa. Une carrière musicale débutée dans une boite de nuit à Abidjan, elle devint rapidement la musicienne majeure de la décennie 80 au Cameroun et en Afrique.

 9- Coumba Gawlo, la diva à la voix d’or

Eh oui, comme son surnom l’indique, cette grande dame a une voix exceptionnelle. Elle fait partie des rares femmes griottes du pays du Yassar et du wolof. Coumba est née en 1974, elle commence sa carrière musicale en 1990 et est toujours en activité. Son genre musical est le mbalax (tradition au Sénégal). C’est grâce à son album intitulé Yo malé enregistré avec l’artiste français Patrick Bruel qu’elle connut la consécration internationalement.

8- Monique Seka, la Reine de l’afro-Zouk

« Okaman doudou, Okaman yanbé eh » on a tous fredonné cette chanson, l’un des succès internationaux de Monique. Elle est surnommée la reine de l’Afro-zouk parce qu’elle fut la première à avoir eu l’idée de mélanger le zouk et les rythmes africains. Née à Abidjan en 1965, elle côtoie le monde musical depuis son enfance. Grâce à son timbre et sa voix exceptionnelle, elle conquit facilement le public ivoirien et africain avec sa musique.

Monique Seka a aujourd’hui plusieurs albums dans son sac comme Missounwa, Yélélé et Obligada, le dernier sorti en 2005.

Nombreuses sont ces femmes dont les chansons sont gravées dans le cœur des peuples du continent noir grâce à leurs voix. De Miriam Makeba à Coumba Gawlo, rien que pour vous, nos chers lecteurs, voici un top 10 de ces artistes féminines qui ont marqué la musique africaine.

7- Aicha Koné

La seule artiste ivoirienne à avoir reçu deux disques d’or, Aicha n’est plus à présenter. Chanteuse de mandingo (musique mandingue), la célèbre artiste ivoirienne a connu un début difficile dans sa carrière à cause de son orientation religieuse, mais elle réussit quand même à s’imposer sur la scène musicale africaine grâce à Boncana Maiga son mentor. Elle sortit plusieurs morceaux dont le classique baya, qui a séduit le monde entier.

6- Oumou Sangaré

Celle-ci est très belle et adulée par tous. La musique, elle l’a dans le sang. Déjà à 5 ans Oumou donnait déjà des petits concerts. Elle est née à Bamako d’une mère chanteuse, ce qui explique sa précocité dans le monde musical. A 18 ans le sortit son premier album « Moussoulou » qui connait rapidement un succès international.

Aujourd’hui Oumou Sangaré ne se produit que sur des grandes scènes et grands festivals internationaux. A travers ses chansons, la diva malienne a séduit plus d’un aussi qu’en Afrique qu’en Occident. D’ailleurs, elle a dans sa discographie un album en l’honneur de la CAN 2002.

5- Patience Dabany, la Mama

Marie-Joséphine Kama sous le pseudonyme de Patience Dabany est une musicienne gabonaise connue pour être la génitrice d’Ali Bongo actuel président de Gabon. Institutrice de base, elle abandonna ce métier pour se consacrer à la musique après son divorce avec le feu Omar Bongo ex-président du Gabon.

Grâce à ses chansons mélodieuses et dansantes, elle réussit à conquérir le public gabonais et plus tard africain. L’autrice de « l’amour d’une mère » aborde comme thèmes le temps, l’amour, la protection familiale dans sa musique, avec un style de rumba et salsa, ce qui lui valut une consécration internationale.

4- Cesaria Evora, la diva aux Pieds nus

Cesaria a l’habitude de se produire pieds nus sur scène ce qui lui valut son surnom. Du haut de ses 50 ans de carrière musicale, la diva capverdienne a mis d’accord toute la population africaine avec sa voix grasse et douce. Elle chante en portugais ainsi qu’en français. Elle popularisa la musique traditionnelle capverdienne, la morna au monde entier.

3- Angélique Kidjo

On ne peut pas parler d’artistes féminines qui ont marqué la musique africaine sans parler de Hounisou Zogbin kidjo. Ça serait un crime contre le patrimoine immatériel culturel africain. Cette dame qui a repris la chanson Blewu de la diva togolaise Bella Bellow en 2018 devant Emmanuel Macron, Donald Trump et des milliers d’autres grandes personnalités contemporaines a le mérite d’être connue par tous.

Angélique est née à Ouidah au Bénin en 1960. Elle rêvait d’être avocate mais elle a fini musicienne internationale. Sa musique a fait le tour du monde. Elle est l’une des rares à avoir dans son excellent palmarès un Grammy Awards. Une mixture entre pop et la culture afro, voilà ce qu’on retrouve dans ses chansons. Redécouvrez ici une de ses classiques « Agolo » extrait de l’album « Aye ».

3- Bella Bellow, la parolière togolaise

Cette dame n’a pas eu une carrière à la taille de ses potentialités. Avec une voix rauque, un talent exceptionnel, Bella fut la première chanteuse à diffuser la musique togolaise au-delà de ses frontières. Née Georgette Nafiatou Adjovi en 1945, elle est décédée accidentellement un 10 décembre 1973.

Sa carrière débute à partir de 1966 lorsqu’elle rencontre Gerard Akueson grâce à son professeur au Collège le peintre Paul Ahyi. C’est à partir de là, que la chanteuse fit découvrir son talent au monde. Le blues était son genre musical favori. Elle collabore avec plusieurs artistes d’envergure internationale surtout avec le saxophoniste camerounais Manu Dibango. Malheureusement pour la musique togolaise, elle fut rappelée à Dieu à seulement 27 ans.

Miriam Makeba, Mama Afrika

On garde toujours le meilleur pour la fin dit-on. Savez-vous que presque toutes les artistes précitées ont tous déclaré avoir été de près ou de loin influencé par Miriam Makeba ? Non ?  Bon maintenant vous savez. Artiste engagée contre l’apartheid en Afrique du Sud, elle fut contrainte de vivre en exil pendant une trentaine d’années. Néanmoins, cela lui n’a pas empêché d’évoluer et de marquer son temps.

Miriam est née sous le nom de Zenzile Makeba Qgwashu Nguvama en 1932 à Johannesburg. C’est grâce à un coup du hasard qu’elle entra dans le monde musical. Sa plus célèbre chanson Pata-Pata enregistrée en 1956 la fit connaitre au monde entier. La chanson sera reprise plus tard par plusieurs artistes. Malgré une vie partagée entre engagement politique et musique, la carrière de Zenzi fut une réussite totale.

Parmi ces titres à succès nous pouvons citer : Malaikathe click song/Mbube et Soweto Blues. Miriam mit fin à sa carrière musicale en 2005 et décède 3 ans plus tard à l’âge de 76 ans en Italie suite une malaise.

LIRE AUSSI : Top 10 des femmes qui font la fierté de l’Afrique en 2021

Afrikbuzz avec Gnadoemagazine

0

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi