Top 10 des choses que vous ignoriez sur DJ Snake, la star franco-algérienne

Top 10 des choses que vous ignoriez sur DJ Snake, la star franco-algérienne

DJ Snake est incontestablement l’un des DJ les plus en vogue au monde aujourd’hui. Avec plusieurs casquettes à son actif, il est, en effet, à la fois compositeur, producteur et réalisateur. Voici pour vous le Top 10 des choses que vous ignoriez sur la star franco-algérienne.

  1. Origines modestes

DJ Snake est issu d’une famille modeste. De son vrai nom William Sami Étienne Grigahcine, il naît en 1986 à Paris. Son père est français et sa mère algérienne. Alors qu’il n’a que deux ans, William est abandonné par son père. Il est donc élevé par sa mère qui multiplie les petits boulots (nourrice, femme de ménage… ) pour pouvoir joindre les deux bouts. Toute seule, elle élève ses deux fils dans la cité HLM d’Ermont, sis dans le Val d’Oise.

C’est avec fierté que DJ Snake parle souvent de ses origines, lors de ses interviews. Il avoue avoir ainsi été marqué par l’environnement multiculturel dans lequel il a vécu, et qui a un véritable impact sur sa musique. « Dans mon immeuble, il y avait des Haïtiens qui écoutaient du kompa, des Antillais qui écoutaient du zouk, des Arabes qui écoutaient du raï… », a-t-il entre-temps déclaré dans un entretien accordé à Konbini.

  1. Autodidacte

Dès sa classe de 6ème, DJ Snake apprend en parallèle le mixage de sons, avec un de ses amis qui possédait des platines. Il quitte définitivement les bancs, suite à un renvoi lorsqu’il était en seconde. Il commence ainsi à travailler dans un magasin de disques, et les dés sont jetés pour qu’il vive pleinement sa passion.

  1. Son nom de scène
Lire aussi :  Poster les photos tous les jours sur les réseaux sociaux est un signe de dépression

Le nom de scène, « Snake » (serpent), a été adopté par l’artiste, à cause de ses capacités remarquées pour semer la police. En effet, on ne compte pas les fois où il a échappé aux mailles de la police, plus jeune. Entre les tags et les graffitis auxquels il s’adonnait, DJ Snake a plusieurs fois failli se faire prendre. « C’était une idée de merde quand j’étais gamin, mais maintenant, c’est rentré dans les mœurs », a une fois lâché l’artiste sur le plateau de France 2.

4. Son succès

En 2012, DJ Snake sombre dans une disette financière, après avoir essuyé plusieurs échecs. Il frôle l’abandon, mais il ne cède pas. « Rien ne marchait, les gens autour de moi me décourageaient et me tiraient vers le bas », relate-t-il. C’est alors qu’il décide de louer un studio à Boulogne, où il s’enferme pendant deux mois, dans le but de sortir des morceaux qui allaient le faire “percer” dit-il. .

« Je me disais que si je n’y arrivais pas à l’issue de l’été, j’irai bosser comme tout le monde pour remplir mon frigo, et je garderai la musique comme loisir. De toute façon, je n’avais pas le choix, j’étais à – 80€ sur mon compte en banque ». Confie DJ Snake. Finalement, ce fut une bonne décision, puisqu’elle a engendré des titres à succès mondial, notamment Turn Down For What, réalisé avec Lil Jon

  1. Michelle Obama
Lire aussi :  Top 10 des repas traditionnels les plus étranges au monde

Le morceau Turn Down For What ne comporte que 4 mots. Mais étonnamment, il a suscité beaucoup d’intérêt, propulsant l’artiste au-devant de la scène. L’ancienne première dame américaine, Michelle Obama avait même posté une vidéo sur la toile, dans laquelle elle écoutait le chef-d’œuvre.

« Avec le recul, je ne comprends pas comment ce morceau a pu fonctionner. La musique est une science inexacte. La chanson contient quatre mots. Jamais je ne me suis imaginé qu’un jour, Michelle Obama allait poster ça sur internet », confie la star.

  1. Féministe

DJ Snake affirme être conscient de son influence sur le public, et sur les jeunes en particulier. Aussi, il se revendique féministe, dans « un milieu clairement frappé par le machisme» « Je ne veux pas de clips avec des filles nues, de propos homophobes, ou de promotion de la drogue. Je ne fais pas de concessions sur ça. Je sais ce que j’ai envie de promouvoir ou non », soutient-il.

Lire aussi :  Top 10 des clubs de football qui font le buzz sur les réseaux sociaux : Le Real Madrid mène la danse !

7. Lettre d’amour à l’Algérie

Le morceau Disco Maghreb, de l’artiste est décrit par lui-même comme « un pont entre différentes générations et origines, reliant l’Afrique du Nord, le monde arabe et au-delà » et « une lettre d’amour à son peuple, à l’Algérie ».

8. Fan du PSG

DJ Snake avoue être un grand fan du PSG. Aujourd’hui très proche de Kylian Mbappé et Neymar, il affirme avoir convaincu le joueur Achraf Hakimi de signer pour le club, au moment où ce dernier hésitait avec Chelsea.

9. Introverti
Hormis la passion, la musique est également un refuge pour DJ Snake, qui est assez timide et introverti de nature. « C’était un peu ma planque. Je n’avais pas le courage de danser devant tout le monde » a-t-il reconnu au micro de France Inter. Ce n’est d’ailleurs pas anodin le fait que sur scène ou sous l’œil des caméras, il garde toujours ses lunettes de soleil.

  1. Orgueil

DJ Snake affirme avoir écrit le titre Lean On en deux heures, dans sa cuisine, tout en « cuisant des pâtes ». La raison, son égo n’avait pas supporté les critiques qui affirmaient que son morceau Turn Down For What serait un succès sans lendemain.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi