Top 5 des présidents dictateurs qui ont marqué le continent africain (photos)

Présidents Dictateurs
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le monde a connu beaucoup de dictateurs et l’Afrique aussi en a vu plusieurs. La majorité s’était autoproclamée président ou chef d’état, s’imposant durant de nombreuses années dans leur pays. Voyons ici les cinq (05) dictateurs africains qui ont choisi des noms assez particuliers durant leurs gouvernance.

05 – Idi Amin Dada

Idi Amin Dada a gouverné l’Ouganda de 1971 à 1979, renversant avant son arrivée Milton Obote. C’était un homme militaire, un dictateur qualifié de fou, violent et sanguinaire.

Durant son règne, il se faisait appeler « Son Excellence Président à vie, le Maréchal Al Hadj Docteur Idi Amin Dada, VC, DSO, MC, Seigneur de toutes les bêtes de la terre et des poissons des mers et Conquérant de l’Empire britannique en Afrique en général et en Ouganda en particulier ».

Amin Dada se considérait comme le roi non couronné d’Ecosse.

Voici pourquoi Idi Amin Dada avait été surnommé le « boucher de l'Ouganda »
Idi Amin Dada

04 – Mouammar Kadhafi

Auparavant officier des forces armées libyennes, il dirigera l’Afrique du Nord de 1969 à 1977. C’est un dirigeant à part, il fonde sa politique sur la gouvernance par le peuple et renonce après à son titre de chef d’état tout en restant aux commandes de la Libye.

Durant sa gouvernance, bien qu’exerçant un pouvoir absolu, il utilise les ressources financières du pays pour développer les infrastructures, l’éducation et le système de santé. Une insurrection du peuple privé de liberté d’expression et victime de surveillance constante met fin à son long règne en 2011.

Kadhafi se faisait appeler « Guide de la Grande Révolution du 1er Septembre de la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, Leader fraternel et Guide de la révolution ».

Kadhafi veut disposer sa tente de bédouin à Paris! - Gala
Mouammar Kadhafi

03 – Mobutu Sese Seko

Joseph-Désiré Mobutu, il a dirigé d’une main de fer la République Démocratique du Congo qu’il a rebaptisé en son temps « Le Zaïre ». Tout d’abord secrétaire du gouvernement indépendant aux cotés de Patrice Lumumba, il fait arrêter à résidence Lumumba par les belges en 1960. Par après, il devient président du Congo après un coup d’Etat le 24 Novembre 1965. On devait l’appeler « Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Waza Banga », ça signifie littéralement « Le guerrier qui va de conquête en conquête en laissant le feu dans son sillage ».

Mobutu, la nourrice de ses enfants se confie | Afrique | DW | 07.09.2017
Mobutu Sese Seko

Lire aussi : Netflix : Le milliardaire Strive Masiyiwa admis au Conseil d’Administration, une première pour l’Afrique

02 – Robert Mugabe

Il est considéré comme l’un des pères d’indépendances, il devint premier ministre en 1980 à puis sept ans plus tard président du Zimbabwe jusqu’ en 2017.

Malheureusement, quoiqu’ étant anticolonialiste, durant l’exercice de son pouvoir, la famine, le manque de liberté d’expression et le taux de chômage ont pesé sur le peuple. Devenu en 2017, le chef d’état le plus âgé au monde (93 ans), il est destitué par son Parlement et meurt deux ans plus tard.

On l’appelait « Son Excellence, le Président Robert Gabriel Mugabe et commandant en chef des forces de défense du Zimbabwe, protecteur des vétérans de guerre, premier secrétaire du Parti et chancelier des universités d’Etat. »

En images : Robert Mugabe, du libérateur adulé au dictateur honni
Robert Mugabe

01 – Yayah Jammeh

Se faisant appeler depuis 2015, « Son Excellence le Cheikh Professeur Alhadji Docteur Yahya Abdul -Aziz Awal Jemus Junkung Jammeh Naasiru Deen Babili Mansa », il a dirigé la Gambie de 1996 à 2017.

Yahya Jammeh était officier militaire avant de renverser par un coup d’Etat Dawda Jawara. Au cours de l’exercice de son pouvoir, le peuple a vu des massacres, des emprisonnements injustes, des détournements de fonds etc. Devant la pression internationale, il quitte le pouvoir en 2017.

The final hours of Gambia′s Yahya Jammeh | Africa | DW | 21.01.2017
Yahya Jammeh

Lire aussi : Urgent-Covid-19 : L’Afrique du Sud touchée par une nouvelle variante du coronavirus

Avec Afrikmag

0

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi