Top des 5 pays qui comptent plus d’escrocs au monde, Nigeria en tête du Classement

Top des 5 pays qui comptent plus d'escrocs au monde,
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
[wp_applaud]
[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le délit qui consiste à obtenir un bien illégalement  ne cesse de prendre de l’ampleur. Voici pour vous les 5 pays comptant plus d’escrocs  dans le monde selon un rapport de l’année dernière.

1- Nigeria

En tête du Classement  grâce à un gros coup jamais orchestré dans le monde. En  effet il y’a quelques années, une affaire d’escroquerie à hauteur de 190 millions d’euros  a été porté devant le directeur financier international.  Ce dernier a témoigné n’avoir jamais fait face à un cas pareil durant ces trente-quatre ans de carrière. Ce qui fait du Nigeria, en plus des arnaques via les réseaux sociaux surtout Facebook  le numéro  un mondial.

2-  Inde

Riche en minéraux surtout pierres précieuses, au moins 1 touriste sur  2 se fait arnaquer en Inde. La tactique consiste à monter une pierre précieuse aux touristes pour les en vendre une autre sans valeur.

3-  Chine

L’avancée  technologique de la Chine est un avantage passe par tout pour les habitants . Les escrocs se servent des messages avec des liens incomplets pour avoir accès aux données personnelles de leur victime. Les femmes sont les plus visées

4-  Brésil

Les jeux  olympiques de 2016 ont révélé une face cachée du pays. Des enlèvements, des demandes de rançon, vol à mains armée….

5- Pakistan

Des criminelles se déguisent en militaire dans le but de profiter de la population. Ces organisations  sont difficilement repérables.

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi