Triste : Le Col Damiba brise le silence après le coup d’Etat qui l’a fait fuir le pays

Sandaogo Damiba Blaise Compaoré

Le Colonel déchu a ménagé sa monture avant de se réfugier dans le Togo voisin en enregistrant une séquence vidéo relative à sa démission .

Dans cet extrait vidéo, il dénonce le fait que des incompréhensions entre militaires sur des choix stratégiques aient conduit au coup d’Etat qui l’a emporté. Aussi souhaite-t-il bonne chance aux nouveaux dirigeants du Burkina dans leur mission contre le terrorisme.

Le Colonel Damiba sait que la dernière attaque terroriste à Gaskindé a scellé son sort au pouvoir. Dans sa lettre de démission, il estime que cet incident tragique du lundi 26 septembre, a servi « de ferment à renforcer les incompréhensions, les tensions, les critiques au sein des populations et des forces, au lieu d’être un moment de deuil. »

« Avant que nos morts n’aient pu être inhumés (…) quelques unités de nos forces militaires, avec des sympathisants civils et politiques, mus par des motivations individualistes, subjectives et se prévalant de certaines frustrations et revendications qui devraient pouvoir trouver des solutions dans d’autres cadres de concertation, ont convergé de manière massive vers les zones sensibles.

Pour Damiba, la finalité de ce mouvement d’humeur avait un but précis. « L’objectif affiché était clair : interrompre la Transition. Leurs actions ont occasionné deux morts, neuf blessés et des dégâts matériels. Devant les risques de division au sein de notre armée et considérant l’intérêt supérieur du Burkina Faso, j’ai renoncé à compter de ce jour, 2 octobre, à ma fonction de chef de l’État, de président de la Transition.« , dénonce Damiba qui appelle les nouvelles autorités à unir « plutôt qu’à disperser ».

Lire aussi :  Zinedine Zidane et sa femme Véronique fous d'amour : Ce qui se passe

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]

À lire aussi