Un homme demande un suicide assisté: sa femme et ses enfants se portent comme témoin, la toile sous le choc

Un homme demande un suicide assisté
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
[wp_applaud]
[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Un éco-activiste membre d’Extinction Rebellion a passé une bonne partie de sa vie à alerter sur la crise écologique. Éco-anxieux et dépressif, il demande désormais le suicide assisté. 

Howard Breen est un activiste de 68 ans connu notamment pour avoir bloqué le trafic aérien ou pour ses grèves de la faim. Les médecins lui ont diagnostiqué une éco-anxiété clinique et une dépression liées au changement climatique. « La dépression que je ressens face à l’état des choses, mon incapacité à ne pas m’inquiéter pour l’avenir de mes enfants spécifiquement, est une énorme préoccupation pour moi », a déclaré l’activiste. 

Désespéré, Breen préfère ne pas voir ce que le monde deviendra s’il continue sur sa lancée. Il a alors demandé un suicide assisté. Au Canada, la loi accepte que des personnes ayant des maladies graves, incurables ou dont la qualité de vie est jugée trop faible puissent mettre fin à leurs jours. Breen a fait la demande pour la première fois en février 2021, mais elle a été refusée. 

L’activiste a reçu le soutien d’un médecin généraliste, de sa femme, de ses deux filles et de son fils. Il n’a donc pas perdu espoir. « J’ai le sentiment que si les choses devaient changer radicalement, je voudrais avoir cette option et, pour l’instant, on m’interdit d’avoir ce choix », a-t-il déclaré. Mais la loi devrait changer en mars prochain, et le programme de suicide assisté sera étendu aux personnes souffrant de maladie mentale.

Source: Vice

Articles similaires

Tu as aimé cet article ?

Alors rejoins nous sur nos différents canaux de diffusion
pour ne rien rater de nos dernières actus !

[wp_applaud]
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi