Un homme porte plainte contre sa femme pour avoir avorté leur enfant; le juge dépassé

Homme plainte femme avortement
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Un homme d’affaires de 43 ans, Salisu Ibrahim, a traîné mardi sa femme Basira Adamu devant un tribunal de la charia siégeant à Magajin Gari, Kaduna, pour avoir prétendument avorté.
Le plaignant a déclaré par l’intermédiaire de son avocat MM Dahiru, avoir déclaré au tribunal que l’accusé avait également pénétré dans sa maison et avait emporté certains de ses effets personnels.

«Elle s’est rendue à Kano avec sa belle-sœur sans ma permission, affirmant qu’elle avait fait une fausse couche à la suite d’un accident de moto», a-t-il déclaré.

L’avocat a noté qu’Ibrahim avait divorcé de sa femme sous la contrainte.

«Mon client a décliné le divorce à cause de l’amour qu’il avait pour elle», a-t-il déclaré.

Pour sa défense, Adamu par l’intermédiaire de son avocate Murtala Idris a déclaré que sa fausse couche n’était pas planifiée.

«Ma cliente n’est plus sa femme parce qu’il a accordé son divorce et qu’elle a terminé sa période d’attente (Iddah)», a-t-il déclaré.

Le juge, Malam Nuhu Falalu, a déclaré qu’un homme et sa femme ne faisaient qu’un en droit statutaire et qu’en tant que tel, il n’y avait pas de criminalité entre eux.

LIRE AUSSI : Nigéria : Elle promet 3 jours de s3xe à tout homme qui aimerait tatouer son visage sur le corps

Il a exhorté les deux parties à essayer de régler l’affaire à l’amiable et a ajourné l’affaire au 26 avril pour un rapport de règlement, rapporte NAN.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi