Une femme enceinte mord le pen!s de son mari l’accusant de l’avoir trompée; le mari toujours aux urgences !

Femme enceinte mord penis mari
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La vie sexuelle d’un homme a été écourtée par sa femme qui lui mordu le pénis pour la simple raison de l’avoir trompée.

En effet, Asifa Nakagolo âgée de 38 ans s’est vengée de son mari Bashir Mukaire en lui mordant le pénis. L’incident est survenu après que la femme ait découvert qu’il avait passé la nuit chez sa deuxième femme en Ouganda.

Dans les faits, Asifa, qui est enceinte, a enfoncé ses dents dans le pénis de son mari après son retour d’une soirée dans le district de Bugweri, dans l’est de l’Ouganda, le mercredi 17 mars.

Elle aurait cru que Bashir l’avait «trompée» avec sa seconde épouse, qui attend également un enfant.

M. Mukaire, père de neuf enfants, se bat maintenant pour sa vie. Selon la police, son pénis n’est plus réactif bien qu’il ait été recousu Après l’incident.

L’homme de 45 ans souffrirait d’une « déchirure majeure » à ses « organes génitaux ».

Femme enceinte mord penis mari

L’homme qui est dans l’agonie avait déclaré :


« Ma deuxième femme est une femme enceinte, la raison pour laquelle j’ai dormi là-bas et suis retourné à Nakagolo le matin. En me voyant, elle était totalement remontée et a donc mordu mon pénis provoquant une déchirure importante. »

Après l’attaque, un voisin a appelé une ambulance après avoir dit au couple que Mukaire saignerait à mort s’il ne voyait pas un médecin.

LIRE AUSSI : Ghana : Les prostituées offrent 2 mois de plaisir intense gratuits aux gays pour changer leur orientation

M. Suna, qui soigne M. Mukaire, a déclaré que le jeune homme de 45 ans « ne pourra pas avoir de relations sexuelles pour le reste de sa vie ».

Le médecin a ajouté qu’il « urinerait également via un cathéter pour le reste de sa vie ».
Il a dit:
« Son pénis ne peut pas être refixé parce qu’il est mort; pour ainsi dire avant qu’il ne puisse arriver à l’hôpital. Cet homme ne pourra pas avoir de relations sexuelles pour le reste de sa vie et urinera via un cathéter pour le reste de sa vie selon les blessures qu’il a subies. »

Un porte-parole de la police de Busoga East a déclaré que l’épouse s’était enfuie après l’incident et qu’une chasse pour la retrouver avait commencé.

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi