Une YouTubeuse condamnée à 40 ans de prison pour avoir tué ses deux bébés et les avoir jetés à la poubelle

Une YouTubeuse tué ses bébés
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La star de YouTube, Alyssa Anne Dayvault, a été emprisonnée pendant 40 ans pour avoir tué ses bébés et les avoir jetés à la poubelle quelques minutes après leur naissance. La blogueuse beauté de 32 ans a donné naissance à une petite fille en 2017, suivie d’un petit garçon en 2018. Elle a jeté les deux bébés à la poubelle quelques instants après les avoir mis au monde.


Dayvault a sauté son procès en octobre et un jury l’a reconnue coupable de deux chefs d’accusation d’homicide par maltraitance d’enfants malgré son absence.

Une YouTubeuse tué ses bébés

Elle a été condamnée le jeudi 5 octobre à passer quatre décennies en prison. Le juge Steven John a scellé sa peine jusqu’à ce qu’elle soit retrouvée et conduite devant le tribunal du comté de Horry. Le jury l’a reconnue coupable d’avoir jeté les deux bébés à la poubelle quelques instants après leur naissance. Après avoir montré peu d’émotion en entendant son verdict, elle a demandé en larmes au juge de reconsidérer sa peine. Elle a dit :

« Je veux juste m’excuser ».

La blogueuse beauté, qui a deux autres filles, leur a également présenté ses excuses. Elle a ajouté :


«J’espère qu’un jour, elles me pardonneront ce que j’ai fait.»

La youtubeuse a également présenté ses excuses à ses parents et à son ancien petit ami, Chris Matechen, qui a engendré les enfants. Elle a dit :


« Je tiens particulièrement à m’excuser auprès des Matechen. Je n’ai jamais eu l’intention de faire quoi que ce soit. Je n’ai jamais fait de mal à personne. J’ai fait une horrible erreur dans mes actions, comment j’ai géré cela. Je ne ferais jamais rien pour nuire à personne, en particulier à un enfant. »

Une YouTubeuse tué ses bébés

L’avocat de la défense de Dayvault a fait valoir qu’elle souffrait de problèmes de santé mentale qui pourraient avoir contribué à son absence au procès.
Mais le procureur adjoint en chef Scott Hixson a déclaré que sa peine – qui n’a pas de libération conditionnelle – était appropriée. Il a dit :


«En ce qui concerne les problèmes de santé mentale, votre honneur, en Caroline du Sud, vous êtes fou ou vous ne l’êtes pas. Comme elle ne l’est pas, elle supporte tout le poids de la loi et nous pensons que votre sentence d’honneur est appropriée dans ce cas. »

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi