Urgent-Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara met fin aux fonctions du gouvernement Hamed Bakayoko

Le chef de l’État ivoirien a « remercié » ses ministres, mettant fin à leurs fonctions dans l’attente de la désignation d’un nouveau Premier ministre. La décision a
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le chef de l’État ivoirien a « remercié » ses ministres, mettant fin à leurs fonctions dans l’attente de la désignation d’un nouveau Premier ministre. La décision a été annoncée aux membres de l’équipe exécutive sortante lors du conseil des ministres, ce mercredi 24 mars.

La décision n’a pas été officiellement annoncée, mais devrait l’être dans les heures qui viennent. Le président Alassane Ouattara a, comme prévu, mis fin aux fonctions du gouvernement dirigé par Patrick Achi, nommé Premier ministre par intérim au lendemain du décès brutal d’Hamed Bakayoko. L’annonce, attendue de longue date, a été délivrée lors du conseil des ministres, ce mercredi 24 mars, lors duquel a également été observé une minute de silence à la mémoire de l’ancien Premier ministre défunt.

Le chef de l’État ivoirien a « remercié » ses ministres, mettant fin à leurs fonctions dans l’attente de la désignation d’un nouveau Premier ministre. La décision a

Un Premier ministre « dans les prochains jours »

« Le président a remercié l’équipe gouvernementale et leur a indiqué qu’il s’agissait du dernier conseil des ministres, a rapporté un ministre à Jeune Afrique. Il a annoncé qu’un Premier ministre sera désigné dans les prochains jours ».

LIRE AUSSI : Niger : Qui est le nouveau président Mohamed Bazoum ?

Cette démission du gouvernement, attendue depuis plusieurs jours, va notamment permettre aux ministres ayant été élus députés dans leur circonscription de siéger lors de la séance inaugurale de l’Assemblée nationale issue des dernières législatives. Dans l’hypothèse où ceux-ci serait appelés à rejoindre le futur gouvernement, ils doivent en effet siéger au moins une fois au sein de l’Assemblée avant que leur suppléant puisse prendre leur suite.

Source : Jeune Afrique

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi