USA : Ce groupe extrémiste afro-américain lourdement armé demande justice pour les hommes noirs tués par la police (photos)

USA groupe afro-américain
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Aux USA, un groupe entièrement afro-américain qui prône la libération et le séparatisme des Noirs vient de faire son apparition. Le groupe appelé « Not Fucking Around Coalition » ou NFAC, s’est réuni pour demander justice pour les hommes noirs tués par la police aux États-Unis.

Selon leur chef John Fitzgerald Johnson, le groupe exclusivement afro-américain a pris de l’ampleur « par frustration ».

USA groupe afro-américain

Le groupe a défilé à Stone Mountain, en Géorgie, appelant à la suppression du plus grand monument confédéré du pays. Ils ont également défilé à Brunswick, en Géorgie, protestant pour Ahmaud Arbery. Et à Louisville et dans le Kentucky, exigeant plus de transparence dans l’affaire Breonna Taylor. Puis plus récemment à Lafayette, en Louisiane.
Leur présence a suscité quelques critiques après que des gens aient accidentellement tiré avec une arme à feu lors de deux de leurs rassemblements, dont celui de Lafayette.
Johnson dit que son groupe est apparu comme une réponse à l’inégalité raciale persistante et à la brutalité policière. Il a dit :


« Nous ne nous efforçons plus avec les abus continus au sein de notre communauté et le manque de respect pour nos hommes, femmes et enfants ».

  • USA groupe afro-américain
  • USA groupe afro-américain
  • USA groupe afro-américain
  • USA groupe afro-américain
  • USA groupe afro-américain

Johnson dit que son groupe a l’intention de protéger, de servir et d’éduquer les communautés noires sur les armes à feu et leurs droits constitutionnels. Il a dit :

« Nous ne sommes contre personne. Personne ne dit rien quand d’autres groupes démographiques prennent des armes, décident de s’armer et d’affronter le gouvernement pour quoi que ce soit, du port d’un masque à l’enfermement dans la maison, mais lorsque certaines données démographiques s’arment tout d’un coup, les gens ont tendance à agir comme si la constitution n’a pas d’importance ».

Depuis 1966, lors de la formation du Black Panthers Party après le meurtre de Matthew Johnson, aucun autre groupe armé noir n’a eu autant d’importance.

USA groupe afro-américain


Thomas Mockaitis, professeur d’histoire à l’Université DePaul, a déclaré dans une interview avec CNN :


« Dans un sens, il (NFAC) fait écho aux Black Panthers, mais ils sont plus lourdement armés et plus disciplinés … Jusqu’à présent, ils se sont coordonnés avec la police et ont évité de s’engager dans la violence.
Il n’y a pas d’équivalence morale quand on compare le NFAC aux groupes armés blancs. Le mouvement des milices blanches est plus ancien, plus grand, probablement plus lourdement armé, certainement plus omniprésent, il a beaucoup plus de gens et c’est violent ».

0
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi