USA : La Californie devient le premier État à indemniser les descendants d’esclaves

Californie indemnisation esclaves
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

La Californie, est devenue le premier État des USA, à adopter une loi pour étudier et développer des propositions de réparations potentielles aux descendants d’esclaves. Gavin Newsom, gouverneur de la Californie, a signé mercredi un projet de loi qui établira un groupe de travail pour examiner la question. Le groupe de travail doit tenir sa première réunion d’ici Juin 2021.

Le gouverneur de la Californie, a déclaré que l’indemnisation des descendants d’esclaves, était nécessaire et « attendue depuis longtemps ».

Californie indemnisation esclaves

Gavin Newsom a déclaré :

« Faire avancer cette cause est un moment significatif. Ce n'est pas seulement une question sur un questionnaire pour un candidat à un poste, mais (une cause) qui prend réellement forme ici. » – Gavin Newsom, Gouverneur de la Californie… Cliquez pour tweeter

Le projet de loi 3121 de l’Assemblée rend obligatoire la formation d’un groupe de neuf personnes, nommées par le gouverneur et les dirigeants législatifs. Le groupe de travail mènera un examen approfondi de l’esclavage en Californie et aux États-Unis, et explorera les conséquences durables de la discrimination contre les esclaves libérés et leurs descendants.

Les membres vont examiner comment l’esclavage a profité aux institutions privées et publiques. Mais, aussi a contribué aux problèmes auxquels est confrontée l’Amérique moderne – disparités durables liées à la richesse, à l’éducation, à l’emploi, à la santé et à l’incarcération.
La loi n’explore pas comment les réparations doivent être payées, ni ne dicte comment l’État devrait déterminer qui pourrait prétendre à une indemnisation. Il appartient au groupe de travail d’étudier et de recommander ces questions.
Pour que les recommandations du groupe de travail soient appliquées, le Sénat devrait adopter un autre projet de loi pour approuver les paiements de réparation.

Quatre millions d’Africains et leurs descendants ont été réduits en esclavage aux États-Unis de 1619 à 1865, indique le projet de loi.

Californie indemnisation esclaves

Cette pratique a été constitutionnellement approuvée pendant plus de 75 ans. L’esclavage a été aboli par le 13è amendement en 1865.


La députée Shirley Weber, une démocrate, est celle qui a rédigé le projet de loi.

Californie indemnisation esclaves

Elle a déclaré :

« La Californie a réglé nombre de ses problèmes, mais elle n'a pas encore accepté son rôle dans l'esclavage. Nous parlons de vraiment aborder les problèmes de justice et d'équité dans ce pays que nous devons résoudre. » – Shirley Weber,… Cliquez pour tweeter

Les États sudistes ont amené des esclaves en Californie en 1848 pour travailler dans les mines d’or pendant la ruée vers l’or.

En 1849, lorsque la Californie a adopté sa constitution et a demandé l’entrée aux États-Unis, l’esclavage a été officiellement interdit. Pourtant, pour apaiser le Sud, ils ont convenu que les esclaves en fuite devraient être rendus à leurs propriétaires. La discrimination a également persisté longtemps après 1865.

La décision de la Californie a attiré l’attention nationale l’année dernière, plusieurs candidats démocrates aux primaires ont approuvé les réparations.

Joe Biden a déclaré qu’il soutenait une étude et que le projet de loi national avait plus de soutien que jamais. Sauf parmi les républicains, dont il aurait besoin du vote pour que le Sénat adopte ce projet.

Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que les réparations sont une mauvaise idée, car « aucun de nous qui vit actuellement n’est responsable » de l’esclavage.

La décision de la Californie a inspiré des gouverneurs d’au moins cinq États pour explorer la question dans leurs propres législations.

Californie indemnisation esclaves

À l’échelle mondiale, il existe des précédents. L’Allemagne a payé des millions aux survivants de l’Holocauste et l’Afrique du Sud a indemnisé les victimes de l’apartheid.
Les membres de la famille des Colombiens disparus, des survivants de viols et des personnes déplacées dans le conflit armé du pays sont indemnisés depuis 2011.
En réponse aux protestations contre les inégalités raciales, le Haut Fonctionnaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme a appelé les pays à réparer la violence raciste.
Arif Ali, un avocat qui faisait partie d’une équipe de l’ONU chargée de l’indemnisation des victimes de l’invasion du Koweït par l’Irak en 1990, a dit :

« Il n'y a pas vraiment d'argent qui puisse être payer pour réparer complètement. » – Arif Ali, avocat et membre d'une équipe de l'ONU chargée de l'indemnisation des victimes de l'invasion du Koweït par l'Irak. Cliquez pour tweeter

Il a ajouté qu’en vertu du droit international, les États-Unis étaient obligés de payer – il ne reste plus maintenant qu’à savoir comment. Il a affirmé :

« L'expérience d'autres pays est un point de référence. Quand on veut, on peut. » – Arif Ali. Cliquez pour tweeter


0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi