Voici pourquoi la bague de mariage est portée à l’annulaire gauche

mariage alliance annulaire gauche
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le mariage scelle l’union entre deux personnes qui s’aiment. Et comme signe de leur engagement, les deux partenaires portent respectivement une alliance. Mais pourquoi cette dernière se porte à l’annulaire gauche ?

Pour répondre à la question, voici trois hypothèses : 

Hypothèse 1

 C’est comme pour la montre, on porte l’alliance sur la main où elle risque le moins d’être abimée, donc la main opposée à la main droite, vu qu’il y a une majorité de droitiers.

Hypothèse 2

 Cela vient des grecs, dont les médecins pensaient que l’annulaire était directement relié au cœur par une veine. L’alliance est donc connectée au cœur par ce moyen.

Hypothèse 3

 C’est parce que la main droite est aussi celle qui porte l’épée, porter un symbole d’amour sur la main qui doit guerroyer est évidemment impossible. 

mariage alliance pourquoi annulaire gauche

D’où vient cette pratique ?

On retrouve les premières traces de cette coutume en Grèce antique. À cette époque, autour du IIIe siècle avant J-C., des médecins pensaient qu’une veine reliait directement l’annulaire, appelé́ le troisième doigt (en comptant à partir de l’index) au cœur. Il était donc normal de symboliser l’union d’un couple par cette veine de l’amour, appelée « Vena Amoris« , en y passant une alliance. 

De même, beaucoup des parades nuptiales viennent de ce temps-là̀. Les mariées de nos jours aiment les grandes cérémonies, avec un beau bouquet, une belle robe, des demoiselles d’honneur. Tout cela remonte bel et bien aux rites païens des Grecs. Après les Grecs, les Romains ont gardé́ la tradition, transmise par la suite aux Gaulois. 

De fil en aiguille, elle s’est incrustée dans les cérémonies religieuses. Après la prononciation des vœux, le marié présentait la bague à sa future femme. Il commençait à partir de l’index, en prononçant « au nom du Père », puis il passait au majeur en déclarant « au nom du Fils » et concluait par « au nom du Saint-Esprit, amen », en s’arrêtant sur l’annulaire, auquel il glissait la fameuse bague.

Les Allemands et les Hollandais portent l’alliance à la main droite

Les Indiens la portent au pouce, les Hébreux la portent à l’index. Les Allemands et les Hollandais, à la main droite. Autant de traditions et d’explications différentes.


0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi