Wizkid : Pourquoi son hit « Essence » a aussi bien marché aux USA ?

Wizkid Essence
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Le 30 août, Essence est devenue la chanson numéro un aux États-Unis sur Shazam. Elle a placé la star nigériane de l’afrobeat Wizkid au-dessus d’Ed Sheeran, Lil Nas X, Doja Cat et The Weeknd sur la liste de l’application des 10 meilleurs artistes aux États-Unis, le dernier signe de l’attrait croissant du genre musical africain.

La chanson de l’été

Essence est maintenant appelée la chanson de l’été, et le fait qu’elle soit en tête sur l’application appartenant à Apple indique une montée en puissance de l’Afrobeat  et une curiosité chez les auditeurs qui ne connaissaient pas Wizkid.

Cela a donné naissance à un remix officiel avec Justin Bieber et à un nombre croissant de freestyles et de reprises. Les challenges de danse TikTok qui ont été lancées, ont captivé tout le monde, des célébrités aux fans, anciens et nouveaux.

Wizkid Essence succès

La chanson originale, qui présente la chanteuse nigériane Tems dans le couplet d’ouverture et le refrain, est sortie pour la première fois en octobre 2020 en tant que morceau de l’album « Made in Lagos » de Wizkid. Dix mois plus tard, l’album a culminé à la première place du palmarès mondial des albums Billboard, devenant seulement le deuxième album africain – après « Twice as Tall » de Burna Boy – à le faire.

Entre juillet et maintenant, la chanson originale et le remix ont dominé le palmarès mondial des ventes de chansons numériques de Billboard, ont dépassé le palmarès R&B/Hip-Hop Airplay de Billboard et ont atteint un nouveau sommet du numéro 13 sur le Hot 100 cette semaine – le sommet le plus élevé jamais enregistré pour une chanson d’un artiste nigérian au palmarès. Les deux versions ont plus de 54 millions de flux Spotify.

Récolte de dix ans de travail

Wizkid a déjà eu des moments en tête des charts, notamment en juin 2016 avec One Dance, la chanson de Drake. Avec Essence, cependant, il est devenu un artiste dont l’offre de tubes répond à la demande mondiale.

Wizkid Essence succès

Né à Lagos dans les mêmes environs qui ont stimulé les startups africaines comme Andela et Flutterwave, Wizkid s’est révélé être un innovateur sur « Superstar » – son premier album de 2011 – avec des hymnes comme « Holla at your boy » célébrant une post-adolescence africaine idyllique.

Dans le même temps, il a évolué presque instantanément pour servir les fêtards, se faisant aimer du genre d’afrobeats groovy qui se vendaient dans la rue. Dans sa phase la plus mature, « Starboy » – comme on l’appelle lui et sa maison de disques – il mélange différents styles comme un seul au sommet de son art, chantant presque toujours avec un verre de cognac dans la main gauche.

Et pourquoi pas ?

L’année dernière, il a remporté un Grammy Award pour une collaboration avec Beyoncé, rejoignant un club très fermé d’artistes africains sur les deux critères. Il ne semble pas que ce sera le dernier d’un tel honneur, si son succès continue de même.

Wizkid Essence succès

« Made in Lagos » a désormais une édition de luxe – un mélange des morceaux originaux qui présentaient Skepta et HER – plus le remix de Justin Bieber sur Essence et trois nouvelles chansons pour un total de 18.

Les succès de Wizkid ne sont pas seulement une victoire pour l’Afrobeats, mais aussi pour la musique africaine contemporaine qui, au cours des dernières années, a non seulement stimulé les succès mondiaux, mais s’est également imposée comme lucrative pour les maisons de disques locales et internationales. Pour tous les musiciens africains qui regardent son exemple, leur espoir est que leurs propres succès reflètent un jour ceux de Wizkid.

Lire aussi :

0

Tu as aimé cet article ?

Alors inscris toi vite à notre newsletter pour ne rien manquer des derniers buzz !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

À lire aussi